Je recycle

Que deviennent vos textiles et chaussures usagés une fois déposés dans un point d’apport volontaire ?

1. Les conteneurs sur la voie publique, les parkings et les déchetteries :

Ces PAV représentent 83% des tonnages collectés. Les pièces en bon état sont revendues sur les marchés de la fripe, en grande majorité à l’étranger. Les articles non réutilisables sont transformés afin d’être valorisés en nouvelles matières ou en énergie.

2. les antennes d'associations ou des ressourceries :

11% des textiles et chaussures usagés sont donnés dans ces PAV. Une petite partie des textiles en bon état est donnée aux plus démunis ou revendue à prix modique. Certaines associations effectuent aussi des travaux de réparation pour générer de l’activité notamment pour les personnes en insertion et récolter des fonds pour leurs œuvres sociales. Le reste des textiles et chaussures usagés est cédé à des opérateurs de tri industriel en vue de leur revente sur les marché de la fripe ou de leur recyclage en nouvelles matières.

3. Les reprises en magasins : 

Ces PAV sont en croissance et représentent 3,4% des tonnages collectés.  Les enseignes qui proposent ce service à leurs consommateurs passent des accords avec des opérateurs de tri industriel en vue de la revente des pièces collectées sur les marché de la fripe ou des marchés de recyclage en nouvelles matières.

4. Les collectes ponctuelles : 

En porte-à-porte ou lors d’événements dédiés, ces collectes représentent 2,4% des tonnages annuels collectés en France. Il peut y avoir plusieurs objectifs : des dons aux démunis, de la revente sur les marchés de la fripe,… etc. Il est important de se renseigner auprès des collecteurs pour connaître la destination de la collecte.

En quoi consiste le recyclage des textiles ?

Ainsi, quel que soit le PAV choisi, 57,8% des textiles et chaussures seront revendus pour être réutilisées et 41,7% seront transformés pour être recyclés :

Quelques exemples de solutions de recyclage et de valorisation

1. Les textiles majoritairement en coton peuvent être découpés en chiffons. Ils sont alors utilisés dans l’industrie pour nettoyer les machines, ou ils sont commercialisés par les magasins de bricolage, à destination des particuliers.

2. Les textiles monomatières (100% coton, 100% polyester…) peuvent être défibrés et retourner en filature pour créer des fils qui serviront à la fabrication de nouveaux vêtements.

3. Certains textiles tissés en mélange peuvent être effilochés et traités :

–Sous forme de nappes en non-tissé : pour permettre de fabriquer des isolants phoniques ou thermiques, elles peuvent servir dans les murs ou sous les toits des maisons, dans les portes ou les capots des voitures. Une fois pressées, elles deviennent des feutres, ou sous forme de bourres : pour servir au rembourrage des coussins ou canapés.

–Sous forme de poudres : dans la préparation de floc pour donner l’aspect velours ou de neige artificielle pour les sapins.

4. Les mousses synthétiques des chaussures de sport peuvent être broyées pour être incorporées dans les sols.

5. Une partie des textiles et chaussures non-réutilisables est broyé pour rentrer dans la composition des Combustibles Solides de Récupération (CSR) comme alternative au gaz pour alimenter les cimenteries notamment.