Porteurs : Achat / Développement produit
Partenaires : Fournisseurs

Développer une stratégie matière cohérente

Les catégories de produits concernés

Contexte et description

L’approvisionnement en matières premières engendre des impacts environnementaux conséquents : consommation d’eau, usage de pesticides et de fertilisants, utilisation d’énergie, transports… C’est la première phase du cycle de vie, qui souvent, concentre les efforts et l’attention en matière d’éco-conception.

Alors que le choix de la matière est aujourd’hui principalement lié aux caractéristiques du produit (typologie, fonction, saison, …), il importe d’intégrer de nouveaux critères dans ce choix.

Par ailleurs, les matières premières représentent un fort « mental footprint » (image associée de niveau d’engagement) et impact directement l’utilisateur final.

Comment allier image de marque, propriétés du produit, gestion des coûts, qualité et critères environnementaux ? C’est la problématique posée par la stratégie matière.

MISE EN ŒUVRE

Moyenne

Complexité de mise en oeuvre

Moyen

Gain économique estimé

Moyen

Moyens humains

1 an
2 saisons

Délais de mise en oeuvre

ÉTAPES DE MISE EN ŒUVRE
Maintenant c'est à vous de jouer : suivez la fiche pas à pas pour passer à l'action !
Séquencer vos étapes
Créer un suivi
Sélectionner votre date de notification
Étape de
1
à
3
4
à
6
7
à
9
  1. Déterminer, au sein des collections, les matières les plus utilisées pour chaque famille de produit (veste, basket, pyjamas, draps, serviettes, …) afin de privilégier la mise en place d’actions pour les matières très utilisées et donc d’avoir un impact plus important.

    Je passe à l'action
  2. Interroger les fournisseurs sur la traçabilité des matières en retraçant leurs cycles de vie (origine, transport, transformation, …). L’objectif est d’engager un dialogue ouvert et d’obtenir des informations à toutes les étapes.

    Je passe à l'action
  3. Identifier les matières responsables qui pourraient être injectées dans la collection. Pour avoir une stratégie matière globale, l’organisation doit effectuer cet exercice en couvrant toutes les familles de produits.

    Je passe à l'action
  4. Définir des objectifs de réduction d’impacts pour chaque typologie de matière. Ex : pour le coton, réduire la quantité des pesticides utilisés lors de la culture.

    Je passe à l'action
  5. À partir des audits, ou des certificats fournisseurs, établir un « classement » des fournisseurs pour privilégier les fournisseurs ayant des méthodes de travail qui correspondent à la mise en place d’une démarche d’éco-conception.

    Je passe à l'action
  6. Commander un prototype de produit dans la matière choisie auprès d’un fournisseur sélectionné suite au classement (Cf. Fiche A vous de jouer : Impliquer ses fourniseurs dans une démarche d'éco-conception).

    Je passe à l'action
  7. Soumettre le prototype à une série d’essais (boulochage, solidité des teintures, solidité au lavage, …).

    Si le prototype ne répond pas aux exigences du cahier des charges du produit, commander un nouveau prototype auprès du fournisseur en lui indiquant des points d’amélioration jusqu’à obtenir le produit avec la matière optimale (répondant aux contraintes économiques, techniques et environnementales).

    Je passe à l'action
  8. Mettre en place des audits chez les fournisseurs privilégiés afin de s’assurer de la qualité de leurs méthodes de travail.

    Je passe à l'action
  9. Elargir la démarche à de nouveaux produits / de nouvelles matières.

    Je passe à l'action
  10. Mener une veille des solutions et matières innovantes en identifiant les propriétés des matières afin de faire, par la suite, des choix de matière cohérents d’un point de vue fonctionnel et environnemental.

    Je passe à l'action

Indicateurs clés

-  Nombre de matières « responsables » identifiées.

-  Nombre d’objectifs de réduction d’impact définis.

-  Mise en place d’un classement des fournisseurs.

-  Nombre de certificats fournisseurs obtenus.

-  Nombre de fournisseurs audités.

Point de vigilance 

Le choix de la matière ne doit pas être déconnecté de l’usage.

Les risques d’approvisionnement futurs doivent également être pris en compte.

La stratégie matière doit s’inscrire dans la stratégie de marque (Cf. Fiche A vous de jouer : Intégrer l'éco-conception dans une stratégie de marque cohérente).

Qu’avez-vous pensé de cette fiche ?

Si vous souhaitez nous donner plus de détails, cliquez ici.