Anti-sèche

La communication produit et les labels

La communication produit a pour objectif d’exposer les performances, les modes de fabrication et d’utilisation d’un produit ou d’un service et de mettre en avant les bénéfices que l’utilisateur pourra en tirer.

La communication produit correspond à l’ensemble des actions de communication mis en place pour valoriser un produit auprès des clients potentiels. Les supports pour communiquer autour du produit sont nombreux : packaging, étiquettes, affichage en magasin, site internet, …

La communication produit peut donc être un canal de valorisation de la performance environnementale des produits auprès des consommateurs.

L'affichage environnemental d’un produit ou d’un service consiste à communiquer aux consommateurs, sur tout support adéquat (le produit lui-même, en rayon, sur un site internet…), des informations quantifiées sur ses principaux impacts environnementaux, calculés sur l’ensemble de son cycle de vie (sa fabrication, son transport, sa phase d’usage et sa fin de vie).

Cet affichage a un double bénéfice, d’une part il sensibilise le consommateur à une consommation responsable à l’aide d’une note A, B, C, D ou E, et d’autre part, il encourage les marques à une production durable en les incitant à améliorer la performance environnementale de leurs produits.

Depuis 2009, à la suite du Grenelle de l’Environnement, de nombreux travaux (Français et Européens) se mettent en place pour, à terme, déployer l’affichage environnemental massivement sur les produits textiles et chaussures. Des entreprises ont déjà expérimenté cet affichage sur leurs produits. Leurs expérimentations ont fait l’objet de rapports pour tirer des enseignements de ces phases pilotes. Pour consulter les rapports réalisés en partenariat avec l’ADEME (Agence de la transition écologique) :

Le ministère de la transition énergétique et solidaire à lancé en février 2020 l’expérimentation française sur l’affichage environnemental avec un focus particulier sur les textiles et chaussures. L’objectif est qu’un maximum de marques, distributeurs et fabricants prennent part volontairement à cette expérimentation pour développer un référentiel de notation adapté et, demain, pour permettre aux consommateurs de comparer la performance environnementale de produits de différentes marques.

En parallèle de cette expérimentation française, un projet coordonné par la Commission Européenne vise à développer des règles de modélisation, par catégorie de produit, des empreintes environnementales des vêtements et des chaussures : le PEFCR (Product Environmental Footprint Category Rule) Apparel and Footwear. Ce projet permettra de fixer les règles de calcul, au niveau Européen, des différents impacts environnementaux par catégorie de produit.

 

Pour toute information complémentaire sur l’expérimentation française ou le PEFCR Apparel and Footwear, n’hésitez pas à nous contacter grâce au formulaire de contact en bas de page.

Dans le secteur du textile d’habillement, du linge de maison et de la chaussure, de nombreux labels viennent s’apposer sur les produits pour valoriser leurs caractéristiques auprès des consommateurs.

Certains labels attestent de la qualité environnementale et sociale des produits sur plusieurs critères tels que l’agriculture biologique, la limitation ou interdiction des substances chimiques (toxicité) ou bien encore des critères sociaux avec le commerce équitable par exemple. Chaque label répond à un cahier des charges précis dont les exigences doivent être respectées si l’on souhaite apposer le label sur le produit.

Bien que les labels se distinguent chacun par des signes comme leur nom ou leur logo, il est parfois difficile de s’y retrouver dans cette « jungle des labels ». Les metteurs en marché comme les consommateurs se sentent souvent démunis face aux labels, ce qui freine leur appropriation.

Pour autant, la labellisation est un témoin incontournable de l’engagement du fournisseur et du metteur en marché, qui prend de plus en plus d’ampleur dans le choix du consommateur final. Une synthèse est réalisée ci-dessous afin de comprendre certains critères d’exigences des labels les plus fréquemment rencontrés.

 

Télécharger le tableau comparatif des labels

 

Sources :

  • Better cotton initiative

    Objectif
    Certifie une production de coton raisonnée dans des conditions de travail décentes

    Critères d’exigence du label
    Critère sociaux, Agriculture raisonnée.

  • Biore

    Objectif
    Garantit que les cultures de coton ainsi que la fabrication des vêtements respectent l’environnement.

    Critères d’exigence du label
    Critère sociaux, Agriculture raisonnée et biologique, Production durable, Toxicité.

  • Bluesign

    Objectif
    Garantit que le produit est fabriqué dans des conditions de travail décentes et selon un mode de transformation durable.

    Critères d’exigence du label
    Critère sociaux, Production durable, Toxicité.

  • Ecocert textile

    Objectif
    Assure que les textiles respectent l’environnement tout au long de leur cycle de vie.

    Critères d’exigence du label
    Critère sociaux, Agriculture raisonnée, Production durable, Toxicité, Composants recyclés.

  • Écolabel européen

    Objectif
    Assure que les TLC* respectent l’environnement tout au long de leur cycle de vie.

    Critères d’exigence du label
    Critère sociaux, Agriculture raisonnée et biologique, Production durable, Toxicité, Composants recyclés.

  • Fairtrade Max Havelaar

    Objectif
    Certifie que le coton composant le produit est issu du commerce équitable.

    Critères d’exigence du label
    Critère sociaux, Agriculture raisonnée et biologique, Commerce équitable.

  • Global organic textile standard

    Objectif
    Assure que les textiles respectent l’environnement tout au long de leur cycle de vie.

    Critères d’exigence du label
    Critère sociaux, Agriculture raisonnée et biologique, Production durable, Toxicité.

  • Global recycled standard

    Objectif
    Certifie que le produit est composé de matière recyclée et fabriqué de manière durable.

    Critères d’exigence du label
    Critère sociaux, Production durable, Toxicité, Composants recyclés

  • Made in green by Oeko-Tex

    Objectif
    Certifie que les textiles ont été testés sur les substances nocives et fabriqué de manière durable.

    Critères d’exigence du label
    Critère sociaux, Production durable, Toxicité.

  • Oeko-Tex standard 100

    Objectif
    Certifie que les textiles ont été testés sur les substances nocives.

    Critères d’exigence du label
    Toxicité.

Qu’avez-vous pensé de cette anti-sèche ?

Si vous souhaitez nous donner plus de détails, cliquez ici.