Anti-sèche

La fin de vie des produits textiles et chaussures

Comment s'articule la filière de fin de vie des produits textiles et chaussures ?

Aujourd’hui, 34% des produits textiles et chaussures mis sur le marché sont collectés dans les Points d’Apports Volontaires (PAV), conventionnés par Refashion, pour intégrer une filière de tri. Retrouvez l’ensemble des PAV sur la cartographie de Refashion.

Pour encourager le citoyen aux bons gestes de tri, la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire oblige la présence d’une info tri sur les produits textiles et chaussures à partir de février 2023. Pour en savoir plus rdv sur notre article.

Une fois les textiles et chaussures collectés, il existe plusieurs modes de valorisation de ces produits : la réutilisation (57,9% de la collecte), le recyclage (32,1% de la collecte) et la valorisation énergétique (9.3% de la collecte). Seulement 0.7% de la collecte est destinée à l’élimination.

Ainsi, la filière de fin de vie des TLC (Textiles d'habillement, Linge de maison et Chaussures) tend vers une dynamique circulaire notamment grâce aux procédés de recyclage et de valorisation qui sont de plus en plus performants. Selon les produits et leurs compositions, les procédés de recyclage et de valorisation ne sont pas les mêmes. Des cartographies ont donc été réalisées pour le textile et la chaussure.

LE RECYCLAGE EN BOUCLE OUVERTE ET EN BOUCLE FERMÉE

Deux types de recyclage se distinguent : le recyclage en boucle ouverte et le recyclage en boucle fermée. Le recyclage en boucle ouverte consiste à utiliser la matière de recyclage pour une destination différente, mais en substitution d’une matière première vierge (recyclage d’une bouteille PET en fibre polaire par exemple).

Alors que le recyclage en boucle fermée consiste à utiliser de la matière première recyclée pour un usage et une destination identiques sans perte fonctionnelle de la matière (utiliser la matière recyclée d’un jean pour fabriquer un nouveau jean par exemple). Le recyclage en boucle fermée apparaît alors comme le type de recyclage le plus circulaire.

La valorisation énergétique

Afin d’éviter l’élimination des textiles et des chaussures lorsque ceux-ci ne peuvent pas être recyclés, l’une des solutions est la valorisation énergétique. Il existe notamment comme solution les Combustibles Solides de Récupération (CSR). Ce sont des copeaux fabriqués à partir de la fraction non recyclable des déchets (non dangereux) qui sont utilisés par les industriels (notamment dans la filière cimentière) pour leur haut pouvoir calorifique en substitution des combustibles fossiles classiques (fuel et gaz par exemple). Les CSR sont majoritairement composés de carton, papier, bois, plastique et textile. À ce jour, la valorisation énergétique apparaît donc comme une alternative à l’enfouissement ou l’incinération.

De multiples procédés de recyclage des textiles usagés 

Les débouchés de recyclage des textiles dépendent de la composition de la matière à recycler (matières synthétiques, matières cellulosiques, mélanges, …). Les procédés de recyclage pour obtenir un nouveau produit sont donc tout aussi nombreux que les débouchés. Il se distingue deux types de procédés de recyclage : le recyclage mécanique et le recyclage chimique.

 

Téléchargez la cartographie des produits issus du recyclage des textiles usagés

LES PROCÉDÉS DE RECYCLAGE MÉCANIQUE

  • La fusion : les matières synthétiques peuvent subir une étape de fusion afin de retourner à l’état liquide. Elles sont ensuite transformées en granulés pour pouvoir être filées. Ce procédé permet d’obtenir un fil recyclé.

  • La coupe : toutes les familles de matière peuvent être coupées afin d’obtenir des chiffons d’essuyage professionnels par exemple.

  • Le déchiquetage et le broyage : toutes les familles de matière peuvent être déchiquetées (coupées pour obtenir des chiquettes) puis broyées. Cette matière broyée peut être employée pour former des CSR (Combustibles Solides de Récupération) ou bien peut être granulée afin d’être employée dans la plasturgie.

  • Le déchiquetage et l’effilochage : le coton et les matières synthétiques peuvent être déchiquetés puis effilochés (procédé de coupe et d’étirement pour récupérer les fibres). Le débouché principal de cette matière effilochée est la réalisation de non-tissés.

  • Le défibrage : les matières naturelles ou les mélanges composés de matières naturelles peuvent être défibrés (procédé d’étirement pour récupérer les fibres). Cette matière fibreuse peut ensuite suivre un procédé de filature classique (cardage puis filature cardée ou open-end). Ce procédé permet d’obtenir un fil recyclé.

Les procédés de recyclage chimique

  • La dissolution chimique : les matières synthétiques sont dépolymérisées et retournent à l'état de monomères. Elles sont ensuite repolymérisées pour obtenir un fil recyclé. Cela permet de conserver les propriétés techniques des matériaux.

  • La dissolution enzymatique : les matières cellulosiques (coton, viscose, lyocell…) subissent un traitement enzymatique pour dissoudre le polymère dans un solvant et ainsi reformer un filament par filage. Ce procédé permet d’obtenir un fil recyclé. Les gisements peuvent être composés de plusieurs matières.

Ces technologies ne sont toutefois pas encore matures et les processus pas encore rentables mais de nombreuses expérimentations sont en cours.

LE RECYCLAGE DES CHAUSSURES USAGÉES : UNE FILIÈRE COMPLEXE

A l’inverse des procédés de recyclage du textile, les solutions de recyclage des chaussures usagées sont peu nombreuses notamment à cause de la complexité des produits et de la pluralité des matières utilisées. La séparation des matières en vue de leur valorisation est donc une réelle problématique. Pourtant il existe plusieurs solutions de recyclage :

  • Le broyage : déchiquetage grossier de la chaussure entière puis séparation des matières pour les valoriser (le caoutchouc est par exemple utilisé pour refaire des semelles ou pour créer un revêtement de sol).

  • Le découpage par tranchage : pour séparer la tige de la semelle. Les matières sont ensuite triées (caoutchouc, mousse et fibres) et granulées pour refaire des semelles ou pour créer un revêtement de sol.

  • Le compostage industriel : les matières biodégradables peuvent être transformées en compost.

 

Téléchargez la cartographie du devenir des chaussures usagées

Les freins au recyclage

De nombreux éléments sur les produits, textiles comme chaussures, perturbent le recyclage. Ces éléments peuvent être internes ou externes aux produits. Ils sont communément appelés les « points durs ». Ces éléments viennent perturber voire empêcher le recyclage des produits en vue de les valoriser. En effet, leur présence peut non seulement dégrader le matériel de recyclage mais également laisser des impuretés dans la matière recyclée.

Il est donc primordial d’éco-concevoir les produits et de limiter les perturbateurs (internes et externes) afin de faciliter le recyclage des matières. Pour améliorer la recyclabilité de vos produits il y a quelques principes de base que vous pouvez appliquer.

 

Pour les produits textiles :

 

  • La proportion d’élasthanne d’un produit ne doit pas dépasser 5%, et dans l’idéal être de 2% si le produit doit avoir de l’élasticité ;
  • Privilégier les textiles monomatière ou au maximum bi-matière (en restant dans les mélanges les plus fréquents si possible coton/polyester, laine/polyamide...) ;
  • Ne pas utiliser de fils métalliques ou de paillettes/sequins ;
  • Eviter la maille jetée (indémaillable) et le jacquard ;
  • Limiter au maximum les points durs esthétiques et fonctionnels (fermetures à glissière, rivets, broderies, boutons, perles, œillets…) ;
  • Eviter les enductions et limiter les apprêts chimiques.

 

Source : Étude des perturbateurs et facilitateurs au recyclage des textiles et linges de maison, ENSAIT, 2014 

Pour les produits chaussures :

 

  • Réduire l’utilisation de pièces métalliques ;
  • Limiter l’utilisation de pièces en plastique dur ;
  • Limiter le mélange de différents types de matériaux ;
  • Considérer la densité des matériaux utilisés pour faciliter leur séparation ;
  • Réduire si possible l’utilisation d’adhésifs ;
  • S’assurer de l’étiquetage des principaux types de matériaux utilisés ;
  • Éviter les composants électroniques non amovibles.

 

Source : Recommandations d’éco-conception des chaussures en vue d’améliorer leur recyclabilité, AIR et SOEX, 2018

Qu’avez-vous pensé de cette anti-sèche ?

Si vous souhaitez nous donner plus de détails, cliquez ici.

Qu’est ce qu’Eco design ?

Eco design est une plateforme qui a pour objectif d’informer et d’accompagner les marques de textiles et chaussures à relever le défi de l’éco-conception. Cette plateforme est à l’initiative de Refashion (anciennement Eco TLC), l’éco-organisme agréé par les pouvoirs publics sur la filière des TLC (Textiles d’habillement, Linge de maison et Chaussures).

Notre vision : une industrie du textile et de la chaussure 100% circulaire.

Vos paramètres de cookies

Refashion, éditeur de ce site, et ses partenaires utilisent des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site, pour personnaliser son contenu, pour analyser son audience et sa performance et pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez accepter ou refuser tous les cookies, ou personnaliser vos choix en utilisant les boutons ci-dessous.

Votre choix est valable uniquement sur ce site et pour une durée de 6 mois. Vous pouvez, à tout moment, modifier vos préférences en cliquant sur « Politique de cookies » en bas de page de ce site.

Pour plus d’informations, consultez la Politique de cookies.

Accepter tout
Refuser tout
Personnaliser mes choix

Cookies : personnaliser vos choix

Refashion, éditeur de ce site, et ses partenaires utilisent des cookies pour les finalités détaillées ci-dessous.

Votre choix est valable uniquement sur ce site et pour une durée de 6 mois. Vous pouvez, à tout moment, modifier vos préférences en cliquant sur « Politique de cookies » en bas de page de ce site.

Pour plus d’informations, consultez la Politique de cookies.

COOKIES FONCTIONNELS - INDISPENSABLE A LA NAVIGATION
Ces cookies sont nécessaires pour assurer le fonctionnement optimal du site et sont donc activés en permanence. Ils comprennent des cookies permettant de se souvenir de votre passage sur le site au cours d’une session ou, si vous le souhaitez, de session à session. Si vous refusez ou désinstallez ces cookies, vous n’aurez pas la possibilité de naviguer sur notre site.
COOKIES ANALYTICS
Ces cookies nous permettent d’améliorer l’ergonomie du site grâce à l’analyse de l’utilisation des visiteurs. Dans certains cas, ces cookies améliorent la vitesse de traitement de vos requêtes en nous permettant d’enregistrer vos préférences pour le site. Désactiver ces cookies peut ralentir le site et limiter la pertinence des recommandations.
COOKIES STATISTIQUES
Les cookies statistiques nous permettant anonymement de comptabiliser les visites afin de savoir quelles pages sont les plus et les moins populaires et de voir comment les visiteurs naviguent sur le site sans que vous ayez besoin de créer un compte utilisateur.
COOKIES TIERS (RÉSEAUX SOCIAUX)
Les cookies liés aux réseaux sociaux vous permettent de vous connecter à vos réseaux sociaux et de partager des contenus depuis notre site Internet. Dans certains cas, ces cookies impliquent l’utilisation de vos données personnelles. Pour obtenir plus d’informations sur le traitement de vos données personnelles, consultez notre Politique de confidentialité.