Anti-sèche

Matière : les mélanges

Les mélanges des matières ont pour but d’associer leurs propriétés pour obtenir une matière plus performante. Parmi les mélanges les plus fréquents il y a le coton / polyester, le coton / élasthanne et la laine / polyamide.

Pour mélanger les matières, différents procédés existent :

  • Mélange intime de fibres ;

  • Mélange par assemblage de fils ;

  • Contexture composées de fils de différentes natures.

 

​La recyclabilité des mélanges

Les matières composées de mélanges peuvent s’avérer difficiles à recycler. En effet, lors de la préparation au recyclage, les matières sont séparées et triées. Pour assurer le bon déroulement du tri des matières la composition des produits doit être facilement lisible (étiquette). 


Aussi, les produits avec beaucoup de matières sont à éviter, il vaut mieux privilégier les mono-composants.

De plus, la quantité d’élasthanne au sein d’un produit ne doit pas dépasser 5% pour ne pas perturber le recyclage, le mieux étant de limiter à 2%.

Procédé de mélange intime

Un mélange intime consiste à mélanger les fibres avant l’étape de filature (passage de la fibre au fil). Les fibres en bourre de différentes natures sont cardées (démêlées et parallélisées) pour former un voile. Le voile, composé de plusieurs matières, est ensuite transformé en ruban, puis en mèche et enfin en fil. Le mélange est caractérisé d’intime puisqu’il a lieu à l’étape de fibre.

Procédé de mélange par assemblage de fils

Un mélange par assemblage de fils consiste à combiner deux fils de compositions différentes pour en former un seul. Ce mélange se réalise donc après l’étape de filature (passage de la fibre au fil).

Les fils peuvent être assemblés de plusieurs manières : fils retors, fils câblés ou fils guipés.

Les fils retors sont constitués de deux fils retordus ensemble (1), les fils câblés sont constitués au minimum de deux fils retors retordus ensemble (2) et les fils guipés sont constitués d’un fil d’âme autour duquel on enroule un fil de couverture (3).

Procédé de mélange dans la contexture

Pour réaliser un mélange de matière au sein de la contexture d’un tissu (1) ou d’un tricot (2) il faut utiliser plusieurs fils de compositions différentes pour confectionner l’étoffe.

Le Polycoton

Le polycoton est l’abréviation pour le mélange polyester / coton. C’est le mélange le plus fréquemment rencontré. Ce mélange peut être réalisé en mélange intime, par assemblage de fils ou bien au sein de la contexture. En combinant le coton et le polyester, ce mélange permet d’obtenir une matière aux nombreuses propriétés : 

Résistance - Infroissabilité - Stabilité dimensionnelle - Capacité d'absorption - Facilité d'entretien - Confort

Il est bien évidemment possible de mélanger du polyester recyclé avec du coton recyclé pour réduire l'impact environnemental de la matière.

Le coton / élasthanne

Les mélanges avec de l’élasthanne sont également très fréquent puisque ce dernier va permettre d’apporter de l’élasticité au produit.

Pour mélanger du coton et de l’élasthanne il faut utiliser la méthode du fil guipé avec l’élasthanne en fil d’âme et le coton en fil de couverture. Le fil d’élasthanne peut ainsi conserver toute son élasticité.

Le mélange coton / élasthanne est notamment utilisé dans la jeannerie pour apporter des propriétés « stretch » aux jeans.

La laine / polyamide

Le mélange laine / polyamide est souvent employé pour apporter à la laine résistance et facilité d’entretien (réduire le feutrage) tout en conservant ses propriétés d’isolation thermique et de confort.


Ce mélange est donc fréquemment utilisé dans les manteaux et les pulls. De plus, de nombreuses marques proposent déjà des produits en laine et polyamide recyclés.

Qu’avez-vous pensé de cette anti-sèche ?

Si vous souhaitez nous donner plus de détails, cliquez ici.