Anti-sèche

Matière : les fibres artificielles cellulosiques

Les fibres artificielles cellulosiques, telles que la viscose, sont des fibres issues de matières végétales cellulosiques (principalement du bois). Elles sont transformées chimiquement à l’aide de solvants, par exemple, afin de leurs apporter des caractéristiques proches de celles des fibres naturelles mais à moindre coût.

Données clés

Type de fibre : fibre chimique artificielle

Production annuelle mondiale : environ 5,2 millions de tonnes

Principaux pays producteurs : Chine, Inde, Indonésie

Place dans la production mondiale de fibres : 3ème place, soit près de 5 % de la production mondiale

 

Source : Preferred Fiber & Materials Market Report 2018 - Textile Exchange

 

Propriétés de la fibre & exemples d'applications

La viscose est parfois appelée soie artificielle puisqu’elle a été inventée à l’origine pour substituer la soie et obtenir un fil brillant mais plus économique.
De plus, ces propriétés sont proches de celles du coton puisqu’elle est constituée de cellulose : Brillante - Toucher soyeux - Résistante - Absorbante - Respirante.

La viscose est par exemple utilisée dans :

  • la lingerie pour la brillance et le toucher soyeux.
  • les doublures pour la brillance, le toucher soyeux et les propriétés respirantes.

 

La viscose est-elle recyclable ? Oui, les produits composés de viscose peuvent être recyclés de manière mécanique (coupe, déchiquetage, broyage) ou bien de manière chimique (dissolution enzymatique).

 

Source : Les fibres chimiques et artificielles - Environnement et savoir

impacts environnementaux de la production 

 

Produits chimiques nocifs

Utilisation de produits chimiques nocifs durant le procédé de production.

 

Consommation d'eau

Très grande consommation d'eau lors du procédé de fabrication.

 

Déforestation massive

Pour obtenir de la pulpe de bois, chaque année 150 millions d'arbres sont abattus pour fabriquer de la viscose.

La matière première pour créer de la viscose est la pulpe de bois, pour la transformer en fil :

 

  • La pulpe est trempée, déchiquetée puis traitée.

 

  • Elle est ensuite dissoute chimiquement dans un solvant.

 

  • La pulpe est extrudée en filaments par des filières.

 

  • Les filments sont étirés pour obtenir un fil.

 

Source : Glossaire des fibres textiles - Made and More

LA FIBRE ARTIFICIELLES CELLULOSIQUES RECYCLÉES

À partir de textiles usagés en viscose ou autres fibres artificielles cellulosiques, il est possible de recycler la matière pour en refaire un fil via un procédé de recyclage chimique. Les matières subissent une dissolution enzymatique.

Ce traitement modifie la structure de la cellulose du coton pour la dissoudre dans un solvant et la rendre filable.

Le filament peut ainsi suivre un procédé de filature classique en étant extrudé par des filières.

En plus d’être utilisé pour recréer du fil, les fibres artificielles cellulosiques ont de nombreux débouchés : faire des chiffons d’essuyages professionnels ou ménagers, être transformé en non-tissé, en matière de flocage ou encore en combustible.

LE LYOCELL

De la même manière que la viscose, le Lyocell est également une fibre chimique artificielle obtenue à partir de pulpe de bois, pour le Lyocell le bois utilisé est l’eucalyptus.

Le procédé de fabrication du Lyocell est reconnu moins impactant sur l’environnement que celui de la viscose. En effet, le solvant dans lequel la pulpe de bois est dissoute est récupéré à 99%, purifié puis réintégré dans le procédé de fabrication. Il est également non toxique, non corrosif. De plus, l’utilisation du bois d’eucalyptus permet une gestion durable des forêts puisque cet arbre à un cycle de croissance rapide (7 ans).

Le Lyocell représente 4.5% du marché des fibres chimiques artificielles, ce qui équivaut à une production mondiale annuelle de 0.3 million de tonnes.

La société Lenzing produit du Lyocell sous le nom commercial de Tencel®. La pulpe de bois utilisée provient de forêts gérées durablement et labellisées FSC® (Forest Stewarship Council) et PEFC (Pan Forest European Certification).

 

Source : Fiber production - Lenzing

LA FIBRE DE BAMBOU

La fibre de bambou est une fibre aux nombreuses propriétés : légère, solide, douce, antibactérienne, absorbante… De plus, le bambou est une plante qui pousse très vite et qui ne nécessite que peu d’eau et aucun engrais ni pesticides. La fibre de bambou est donc très prisée et revendiquée comme moins impactante sur l’environnement notamment du fait de la culture de la plante.


Néanmoins, pour obtenir une fibre de bambou le procédé de production est le même que celui de la viscose utilisant de nombreux produits chimiques, consommant de grandes quantités d’eau et très énergivore. La fibre de bambou est donc bien une fibre chimique artificielle et non pas naturelle !


De plus, il faut rester vigilant à la surexploitation du bambou et privilégier une gestion durable.

 

Source : Bambou - WeDressFair

Qu’avez-vous pensé de cette anti-sèche ?

Si vous souhaitez nous donner plus de détails, cliquez ici.