Porteurs : Développement produit / Style
Partenaires : Fournisseurs / Qualité

Réduire les perturbateurs de tri sur mon produit

Les catégories de produits concernés

Contexte et description

Après la collecte et le tri des vêtements en fin de vie, les produits textiles et les chaussures passent par une étape de préparation au recyclage.

C’est l’étape de démantèlement qui consiste à séparer les différentes parties de la pièce et à éliminer les «points durs» (les perturbateurs de tri externes, c’est-à-dire qui peuvent être séparés de l’étoffe, par exemple les fermetures éclairs, boutons, rivets…).

En effet, sans cette étape de démantèlement, les points durs risqueraient d’abîmer les effilocheuses ou de produire des étincelles (susceptibles de déclencher des incendies) et des poussières (qui réduisent la qualité de matière recyclable).


De fait, les vêtements sont souvent démantelés manuellement même si des projets de R&D sont en cours pour développer un démantèlement semi-automatique.

Ce démantèlement manuel engendre donc des coûts de travail élevés.
L’éco-conception des produits, qui consiste à réduire le nombre de points durs, peut, dans ce cadre, permettre de réaliser des économies.

MISE EN ŒUVRE

Simple

Complexité de mise en oeuvre

Faible

Gain économique estimé

Faible

Moyens humains

6 mois
1 saison

Délais de mise en oeuvre

ÉTAPES DE MISE EN ŒUVRE
Maintenant c'est à vous de jouer : suivez la fiche pas à pas pour passer à l'action !
Séquencer vos étapes
Créer un suivi
Sélectionner votre date de notification
Étape de
1
à
3
4
à
6
7
à
9
  1. Sensibiliser le styliste sur la thématique des points durs : critère esthétique, coût et impacts sur le recyclage d’un vêtement (Cf. Outil 1).

    Je passe à l'action
  2. Faire l’inventaire des détails du produit (étiquettes, zips, poches, capuches, boutons…) en s’appuyant sur le croquis produit.

    Je passe à l'action
  3. Au sein d’un tableau, interroger en détail la fonction auquel répond chaque élément : esthétique, pratique… (Cf. Outil 2).

    Je passe à l'action
  4. Pour chaque élément, répondre aux questions suivantes : est-il indispensable ?

    Si l’élément n’est pas indispensable, est-il possible de le supprimer ?

    Si l’élément est indispensable, quelles sont les solutions de remplacement répondant à la même fonction (fil résorbable, boutons plastiques…) et mieux recyclables ?

    Je passe à l'action
  5. Lorsqu’ils ne peuvent pas être supprimés, privilégier des points durs dans la même matière que le produit.

    Exemple pour une chemise en PET, privilégier les boutons en PET.

    Je passe à l'action
  6. Se renseigner sur les alternatives aux points durs que les fournisseurs pourraient proposer.

    Et si besoin, identifier de nouveaux fournisseurs.

    Je passe à l'action
  7. Consulter le service qualité pour recueillir leurs éventuels points de vigilance sur les éléments de substitution identifiés.

    Je passe à l'action
  8. Regrouper les points durs sur un même endroit du produit afin d’en faciliter le démantèlement.

    Je passe à l'action
  9. À partir des recommandations des étapes précédentes, identifier sur les produits le nombre d’éléments qui sont un frein au recyclage et ceux qui ne le sont plus.

    Je passe à l'action
  10. Intégrer les substitutions aux points durs dans les fiches produits afin de capitaliser les informations.

    Je passe à l'action

Indicateurs clés

-  Nombre de points durs qui freinent le recyclage.

-  Nombre de points durs supprimés ou substitués.

Point de vigilance 

Si votre entreprise n'a pas de service "style" et que vous travaillez en "picking", essayer de sensibiliser votre fournisseur à la problématique des points durs lors du choix des produits. 

Qu’avez-vous pensé de cette fiche ?

Si vous souhaitez nous donner plus de détails, cliquez ici.