Porteurs : Achat / Qualité
Partenaires : Fournisseurs

Réduire les impacts environnementaux lors de l'ennoblissement des textiles

Les catégories de produits concernés

Contexte et description

La phase d’ennoblissement apporte de nouvelles propriétés au produit grâce à des procédés tels que la teinture, les apprêts, l'impression ou encore l'enduction.

Pour transformer l’apparence et les propriétés du textile, cette phase fait appel à de nombreux produits chimiques et peut-être très consommatrice d’eau. Elle n’est pas non plus sans impact sur la santé des travailleurs impliqués dans la fabrication. A titre d’exemple, l’utilisation du procédé de délavage par sablage est interdite par de nombreuses marques car ce procédé se révèle nocif pour la santé des ouvirers assignés à cette tache, il provoque la silicose, une maladie incurable et mortelle.

D’autre part, la campagne Detox, initiée par Greenpeace depuis 2011 et désormais relayée par l'initiative ZDHC, a engagé les marques vers une plus grande transparence et une réduction drastique de rejet de produit chimique toxique dans leur chaîne de production et d’approvisionnement.

Aujourd’hui, de nouveaux procédés de production, plus respectueux pour l’homme et l’environnement se développent et peuvent être favorisés par les marques pour réduire leur empreinte environnementale.

MISE EN ŒUVRE

Moyenne

Complexité de mise en oeuvre

Moyen

Gain économique estimé

Moyen

Moyens humains

1 an
2 saisons

Délais de mise en oeuvre

ÉTAPES DE MISE EN ŒUVRE
Maintenant c'est à vous de jouer : suivez la fiche pas à pas pour passer à l'action !
Étape de
1
à
3
4
à
6
7
à
9
  • Pour débuter, il est primordial de réaliser un rapide diagnostic de ses achats de matière. Quelle est la part des matières achetées en direct ou nominées ? Pour les matières non spécifiées (i.e. quand l’entreprise achète des produits finis), quelle est la part des fournisseurs matières connus ? Si l’entreprise dispose d’un niveau de visibilité faible sur ses fournisseurs de matière (et leurs sites d’ennoblissement qui peuvent être tout ou partie externalisés), un travail de traçabilité s’impose sur le 20/80 de ses achats (Pareto).

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Si l’entreprise connait les sites d’ennoblissement pour au moins 50% de ses achats, elle peut compléter son diagnostic par un profil des principaux sites : quelle est la part des sites localisés hors UE (ou les règlementations peuvent être moins exigeantes et donc les risques de pollution plus élevés) et parmi eux combien sont équipés en station d’épuration (STeP) ? Quels sont les sites disposant de garanties environnementales (i.e. certification, audit récent ou toute autre initiative concrète en matière de prévention de l’environnement) ?

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Garantir l’innocuité des matières est une étape incontournable. L’Europe, les Etats-Unis et plusieurs pays asiatiques notamment ont développé des règlementations contraignantes visant à assurer l’absence de substances dangereuses dans les textiles et chaussures (ex : REACH, Prop. 65). Certaines matières selon leur provenance ou les traitements réalisés (ex : enduction) peuvent être particulièrement exposés à ces règlementations. Il est indispensable de mettre en place un système de veille, d’élaborer un cahier des charges éco-toxico (Restricted Substance List - RSL) dûment validé par les fournisseurs de matières, et de réaliser un nombre adéquat d’autocontrôles (ou de reposer sur des certifications comme Oeko-tex).

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Définir une stratégie de réduction des impacts environnementaux associés à l’ennoblissement des matières, nécessite d’aller au-delà des obligations règlementaires, avec des objectifs et axes de travail selon la stratégie et la maturité de l’entreprise. Il peut s’agir dans un premier temps de systématiser la traçabilité jusqu’aux fournisseurs de matière ou aux sites d’ennoblissement et de gagner en visibilité sur leur pratique.

    Des axes de travail sont envisageables comme se concentrer sur les procédés que l’organisation souhaiterait améliorer en priorité, fixer des objectifs de performance aux fournisseurs de matière stratégiques (Cf. Outil 1) ou des prérequis environnementaux aux nouveaux entrants dans le panel (Cf. Outil 2).

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • L’entreprise pourra établir des standards qui lui sont propres : gestion des produits chimiques, seuils à respecter, politique de gestion de l’eau, … (Cf. Outil 1). Dans ce cas, elle devra également développer ses propres moyens de contrôle, à travers la mise en place d’audits environnementaux notamment. Réalisées généralement par des experts indépendants, ces visites permettent d’évaluer la conformité des sites aux règlementations locales ainsi que la solidité du système de management environnemental (SME) du site (Cf. Outil 3).

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Utiliser des certifications de référence comme ISO 14001 (la plus fréquente), EMAS, STeP, Bluesign est également conseillé. Il s’agit de garanties crédibles qui vous dispenseront à ce stade d’autres formes de contrôle sur site.

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Les entreprises les plus avancées pousseront un cran plus loin le management de la performance environnementale, en commençant par un management plus actif des produits chimiques utilisés par les sites d’ennoblissement pour limiter les pollutions locales. L’organisation peut notamment s’inspirer des listes MRSL (Manufacturing Restricted Substances List), d’initiatives telles que le programme ZDHC (Cf. Outil 4). Cet engagement contribuera également à renforcer la conformité règlementaire aux dispositifs tels que REACH. Partager les standards avec les fournisseurs et intégrer ces spécifications aux systèmes de vérification pour s’assurer que ces standards seront respectés (signature des cahiers des charges, demande de certificats, audits).

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Dialoguer avec ses partenaires ou passer par le sourcing pour rechercher des fournisseurs utilisant des procédés d'ennoblissement comme moins consommateurs en eau ou en produits chimiques (par exemple : délavage laser et processus "waterless" pour le denim). Privilégier également l’utilisation d’apprêts mécaniques plutôt que chimiques afin de diminuer les quantités de substances chimiques employées.

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Réaliser des tests qualité poussés sur les échantillons afin de s’assurer que le produit correspond aux exigences du cahier des charges (solidité des teintures à la lumière, au lavage, à la sueur par exemple) et que la durabilité du produit n’est pas remise en cause. Intégrer les procédés d'ennoblissement retenus dans les fiches produits et/ou dans les cahiers des charges.

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Les acteurs les plus ambitieux pourront s’inscrire dans une logique d’innovation en choisissant des procédés d'ennoblissement innovants (en boucle fermée ou utilisant moins de produits chimiques) … (Cf. Anti-sèche : Les procédés de teinture et d'apprêts).

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

Indicateurs clés 

-  % des produits faisant l'objet de certificats REACH signés par les fournisseurs

-  Part des produits faisant l'objet d'auto-contrôles éco-toxico

-  % des produits / achats issus de sites d'ennoblissement "éco-responsables"

-  Existence d'une MRSL alignée avec la ZDHC

Point de vigilance 

L'esthétisme du produit est primordial, les procédes innovants d'ennoblissement doivent avoir un rendu tout aussi satisfaisant que les procédes conventionnels pour ne pas impacter la désirabilité du produit.

Pour aller plus loin 

Outil 1 : Standards environnementaux pour la chaine d’approvisionnement - GSCP Environmental Reference Requirements

Outil 2 : Sélection des sites d'ennoblissement - NRDC

Outil 3 : Evaluation et développement de la performance environnementale des fournisseurs - GSCP Environmental Implementation Guidelines

Outil 4 : ZDHC Manufacturing Restricted Substances List

Qu’avez-vous pensé de cette fiche ?

Si vous souhaitez nous donner plus de détails, cliquez ici.