Porteurs : Achat / Développement produit / Style / Direction / RSE
Partenaires : Fournisseurs

Impliquer ses fournisseurs dans une démarche d'éco-conception

Les catégories de produits concernés

Contexte et description

Les fournisseurs ont la charge de fabriquer les produits ou les sous-produits commercialisés par une entreprise, ils jouent donc un rôle primordial dans la réduction de son empreinte environnementale. Leur implication au sein de la démarche environnementale de leurs donneurs d’ordre, et plus précisément dans le cadre des efforts d’éco-conception des produits est, de fait, indispensable.

Pour autant, les marques, même importantes et proactives, peuvent rencontrer des difficultés dans l’impulsion de démarches de développement durable chez leurs fournisseurs. Pour maximiser leur influence, il est possible d’agir sur les déterminants suivants :

  • le degré de formalisation des engagements demandés aux fournisseurs et leur contrôle ;
  • l’arbitrage entre les exigences économiques de prix et les standards environnementaux (dans une logique de pure conformité ou de mieux-disance environnementale) ;
  • la nature de la relation commerciale entre les acteurs (qui peut être basée sur un rapport de force économique dans une approche de stricte conformité ou, à l’inverse, plutôt axée sur la confiance, et le partenariat « gagnant-gagnant ») ;
  • la sensibilisation des fournisseurs sur les bénéfices associés à la mise en œuvre d’une démarche environnementale. Par exemple : économies réalisées grâce aux mesures d’éco-efficience, anticipation de l’évolution rapide des normes internationales, réponses aux attentes des donneurs d’ordres toujours plus ambitieux etc.

Dans ce contexte, la marque peut choisir d’engager progressivement ses fournisseurs, d’abord dans l’amélioration globale de leurs pratiques environnementales, puis, plus graduellement dans une démarche d’éco-conception des produits, co-construite avec les partenaires les plus matures sur le plan environnement.

MISE EN ŒUVRE

Difficile

Complexité de mise en oeuvre

Moyen

Gain économique estimé

Faible

Moyens humains

2 ans
4 saisons

Délais de mise en oeuvre

ÉTAPES DE MISE EN ŒUVRE
Maintenant c'est à vous de jouer : suivez la fiche pas à pas pour passer à l'action !
Étape de
1
à
3
4
à
6
7
à
9
  • Mettre en place une démarche environnementale dans sa chaine d’approvisionnement. Quand on part de zéro, il est primordial de débuter par un état des lieux des achats et du parc fournisseurs en recensant éventuellement les fournisseurs déjà engagés dans des actions de performance environnementale : % des sites de production et d’ennoblissement matières connus et le cas échéant, garanties existantes en matières d’environnement (pratiques, audits, ou certifications des sites d’ennoblissement qui sont les plus impactants), % de matières ou composants écologiques (quelques soient ces attributs dans un premier temps).

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • S’assurer que ce bilan achats couvre au moins les 20% de fournisseurs représentant 80% des achats (loi de Pareto). Pour cela, il est primordial de gagner en visibilité sur les principaux sites de fabrication et d’ennoblissement matière, même quand ces matières ne sont pas nominées (achats réalisés en produits finis). En effet, les façonniers exclusivement en charge de l’assemblage des produits finis ont des impacts environnementaux plus modestes.

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Afin de développer la performance environnementale de son panel de fournisseurs, il est important de définir des objectifs clairs et pragmatiques, alignés avec l’ambition environnementale de l’entreprise et cohérents avec la maturité et le potentiel du panel de fournisseurs en place. Les objectifs peuvent porter sur la certification environnementale des sites (Cf. Outil 1), la mise en œuvre d’actions spécifiques en faveur de l’environnement (Cf. Outil 2) ou la fourniture de produits plus écologiques. Ces objectifs peuvent être préalablement discutés avec les fournisseurs stratégiques pour assurer leur adhésion préalable à la démarche de l’entreprise.

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Une fois les standards et objectifs pluriannuels de l’entreprise dûment communiqués aux fournisseurs (exemple : à travers leur cahier des charges ou une communication dédiée sur leur politique RSE), les progrès doivent être évalués sur une base annuelle à travers des enquêtes (questionnaires dédiés), des visites sur site ou des audits dédiés (Cf. Outil 3).

    Prospecter de nouveaux fournisseurs engagés peut également permettre d’améliorer la performance du panel en substituant progressivement les fournisseurs ne souhaitant pas se conformer aux standards environnementaux. Un suivi doit être formalisé à travers la mise à jour des KPIs dans la chaine d’approvisionnement et pourquoi pas la réalisation d’un "classement" des fournisseurs grâce aux certificats, aux audits, aux bonnes pratiques, à la volonté d’engagement …

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Impliquer ensuite les fournisseurs les plus « engagés » dans l’éco-conception de ses produits. S’agissant d’une démarche particulièrement exigeante, il est important de non seulement choisir minutieusement les produits à éco-concevoir (Cf. Fiche A vous de jouer : Cadrer la démarche d'éco-conception des produits) mais également de s’assurer que vous vous entourez bien des bons partenaires.

    Choisir en priorité des partenaires pour qui vous représentez un volume d’affaires significatif, qui sont désireux de s’engager dans une démarche environnementale et qui ont déjà, pourquoi pas, quelques résultats à leur actif en matière de traçabilité ou de performance environnementale.

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Communiquer sur son projet d’éco-conception aux fournisseurs, les enjeux, la stratégie, et ses attentes en démontrant en quoi relever un défi d’éco-conception pourrait leur être bénéfique (apprentissage de nouvelles techniques, pérennisation des relations clients / fournisseurs, tendances de marché…). L’idée étant de débuter par un ou plusieurs POC (Proof Of Concept) – ou projets pilotes – il est important de donner une bonne visibilité aux partenaires pour sécuriser leur implication.

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Établir un partenariat avec un ou des fournisseur(s) autour d’une gamme ou d’une collection capsule et en élaborer le cahier des charges ensemble pour éviter de s’égarer dans des sujets sans issue. Il peut être préférable que cette gamme soit composée de produits simples et permanents dans un premier temps pour s’assurer que les efforts à réaliser sont mesurés et que les résultats atteints conjointement perdureront plus d’une saison.

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Accompagner les fournisseurs sur leurs potentielles difficultés et s’engager sur un volume d’achat pour amortir les investissements réalisés le cas échéant. Il est indispensable de se déplacer sur le site des fournisseurs pour améliorer la qualité des échanges et accompagner le fournisseur dans la démarche.

    De même, tester conjointement les produits au fil de leur production pour s’assurer qu’ils répondent aux exigences formulées et impliquer les partenaires dans les mesures correctives à mener le cas échéant.

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Réaliser un retour d’expérience sur le projet incluant les dimensions industrielles et commerciales (le succès commercial du produit ainsi développé dépendra tout autant de la qualité de votre coopération avec vos partenaires que de la qualité de la communication qui en aura été faite au consommateur).

    Renouveler les commandes auprès du fournisseur pour stabiliser le processus avant de décliner l’opération avec d’autres fournisseurs, en prenant en compte les réussites et les échecs des actions menées précédemment.

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

  • Partager en interne et auprès des fournisseurs les apprentissages de l’expérimentation. Lors de la mise à jour des cahiers des charges en début de saison, intégrer progressivement les nouveaux standards d’éco-conception que les fournisseurs devront respecter. Exemples : traçabilité, matières alternatives, durabilité des produits, éco-efficience des procédés (baisse des chutes à la production, réduction des intrants), gestion des flux etc.

    Je choisis la date de mon alerte pour réaliser cette étape

Indicateurs clés

- % des fournisseurs évalués sur le plan environnemental

- % fournisseurs de matière / des sites d’ennoblissement éco-responsables (i.e. avec certification, contrôles ou autre garantie environnementale)

- % de produits issus de sites éco-responsables

- Economies réalisées grâce aux mesures d’éco-conception

- % de fournisseurs engagés dans la démarche d’éco-conception

- CA de produits éco-conçus

Point de vigilance

Il est important que les conditions d’achats favorisent l’investissement des fournisseurs et permettent de pérenniser les progrès réalisés.

Exemple : stabilité du panel de fournisseurs, visibilité et volume d’affaire suffisant pour accompagner les investissements réalisés par les fournisseurs, délais de paiement adaptés etc.

Pour aller plus loin 

Outil 1: Liste des standards de référence pour les sites

Outil 2 : Standards environnementaux pour la chaine d’approvisionnement - GSCP Environmental Reference Requirements

Outil 3 : Evaluation et développement de la performance environnementale des fournisseurs - GSCP Environmental Implementation Guidelines

Outil 4 : Sélection des sites d'ennoblissement - NRDC

Qu’avez-vous pensé de cette fiche ?

Si vous souhaitez nous donner plus de détails, cliquez ici.